Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joey's sharing place
  • Joey's sharing place
  • : Ce blog parlera de mes coups de coeur, qu'il s'agisse de télé, de ciné, de musique, etc..., et de mes lectures en général
  • Contact

Mes (nombreux) chouchoux

http://img.ozap.com/01579524-photo-le-cast-de-90210.jpg

90210

http://2.bp.blogspot.com/_BjhQ-9oIy74/S32c9HzW2mI/AAAAAAAADds/YqIrQ7NIyXI/s800/affiche-Beautiful-People-2005-1.jpg

Beautiful people

http://legendsrevealed.com/entertainment/wp-content/uploads/2009/04/beverly-hills-90210_l.jpg

Beverly Hills 90210

http://screencrave.com/wp-content/uploads/2009/01/blossom09-01-26.jpg

Blossom (Petite fleur)

http://www.lemag-vip.com/memo/body-of-proof-poster.jpg

Body of Proof

http://www.serieslive.com/img/series/casting/brothers_and_sisters.jpg

Brothers & Sisters

http://dailyrunneronline.com/wp-content/uploads/2010/03/Cosby-pic.jpg

Cosby Show

http://www.sonypictures.com/tv/shows/dawson/gallery/cast/assets/cast.jpg

Dawson's Creek (Dawson)

http://www.journaldesseries.com/public/Desperate%20Housewives/Desperate.jpg

Desperate Housewives

http://images.starpulse.com/Photos/Previews/Dharma-and-Greg-tv-02.jpg

Dharma & Greg

http://www.journaldesseries.com/public/Everwood/Everwood.jpg

Everwood

http://www.onehundredtearsaway.com/wp-content/uploads/2009/10/felicity_season1.jpg

Felicity

http://images.art.com/images/products/small/10053000/10053844.jpg

Friends

http://kloppertjie.files.wordpress.com/2008/06/full-house.jpg

Full House (La fête à la maison)

http://televixen.files.wordpress.com/2009/06/gilmoregirls.jpg

Gilmore Girls

http://season1.fr/images/gossip_girl2.jpg

Gossip Girl

http://1.bp.blogspot.com/-Ro1pkoZfLpM/TeFjJtH3DFI/AAAAAAAAAJ0/SKLp9H20wLM/s1600/Greys.jpg

Grey's Anatomy

http://www.notrecinema.net/aviscine/images/films/18000/18816_half_26_half_harlf_26_half___18415293half_&_halfmona.jpg

Half & Half

http://imagesentoutgenre.i.m.pic.centerblog.net/1jm5k41t.jpg

Heartbreak High (Hartley, coeurs à vif)

http://www.lemag-vip.com/memo/hart_of_dixie_poster_rachel_bilson.jpg

Hart of Dixie

http://dvdsaxxo.files.wordpress.com/2009/10/joan-of-arcadia.jpg

Joan of Arcadia (Le monde de Joan)

http://img.over-blog.com/456x600/1/10/54/32/UPDL-FAIT-SON-CINEMA/SERIES-TV/CHAMPIONNES-A-TOUT-PRIX.jpg

Make it or Break it (Championnes à Tout Prix)

http://www.onlyonetreehill.com/images/season1.jpg

One Tree Hill (Les frères Scott)

http://www.mainstreamclub.org/wp-content/uploads/2010/09/CEST-LA-REPRISE-Parenthood-saison-2-parents-mais-un-peu-quand-m%C3%AAme-2.jpg

Parenthood

http://savemybrain.net/v2/wp-content/uploads/2009/10/private-practice-l-1.jpeg

Private Practice

http://www.lafilledurock.com/wp-content/uploads/rizzoli-and-isles-poster.jpg

Rizzoli & Isles

http://www.rtsr.ch/rtsr/upload/Image/dossiers/series/SexCity_The%20Cast1.gif

Sex & the city

http://28.media.tumblr.com/tumblr_l6wy9e1xrD1qcquuyo1_400.jpg

Step by Step (Notre belle famille)

http://2.bp.blogspot.com/_1Ph6cIev9gw/SfXRltIIFvI/AAAAAAAAHEY/gvch7OTs2os/s400/bigbang.jpg

The Big Bang Theory

http://www.reelfilm.com/images/tvgold.jpg

The Golden Girls (Les Craquantes)

bigtheoc2ay1

The O.C.

http://www.peeperstv.com/pictures/340627/joycedewittthreescompany.jpg

Three's Company

http://30.media.tumblr.com/BXcnuRrK0nca5mwqoiGmKLeCo1_400.jpg

Two of a kind (Les jumelles s'en mêlent)

http://televixen.files.wordpress.com/2009/02/wtb.jpg

Who's the boss? (Madame est servie)

http://image.toutlecine.com/photos/w/i/l/will-et-grace-serie-tv-07-g.jpg

Will & Grace

Rechercher

Lectures en cours

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv75456545.jpg  

16 Lighthouse Road, de Debbie Macomber

Commencé le : 17/04/2012

Evolution de ma lecture : page 48/376

 

 

Sabrina, the teenage witch, #1, de David Cody Weiss et Bobbi JG Weiss

Commencé le : 05/10/2010

Evolution de ma lecture : page 42/150  

 

 

Ma vie est tout à fait fascinante, de Pénélope Bagieu

Commencé et fini le : 27/08/2010. Billet à venir (attente retour car je l'ai prêté)

Billets à venir

"Intouchables", film de Eric Toledano et Olivier Nakache, de 2011

Noel 2011

"Esprit de famille', de Thomas Bezucha , de 2005

25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 19:20

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/0/3/0/9782203060791FS.gif

Commencé et terminé le : 25/12/2012

84 pages

 

Résumé de l'éditeur :

Cher journal, je me sens triste et j'ai peur de demain: la nouvelle maîtresse, la nouvelle classe, et surtout tous ces autres élèves que je ne connais pas. Pas facile de quitter Paris, ses amis, sa maîtresse, pour aller habiter dans un petit village, seule avec maman. Heureusement, Violette se trouve un confident parfait : un cahier rouge, dans lequel elle livre ses pensées.

 

Partir, c'est grandir un peu.

 

Ce court roman jeunesse m'a gentiment été prêté par une amie blogueuse suite à la publication de son billet. J'avais carrément flashé sur la couverture ! Au début, j'ai cru qu'il s'agissait d'une BD ou d'un album jeunesse puisque je connais surtout Casterman pour ses publications de Martine et que la couverture me donnait vraiment envie d'en voir plus. Du coup, malgré la "déception" en apprenant que c'était un roman, j'ai accepté sa proposition de me le prêter. Je me suis aussi dit qu'un livre court, sachant que j'ai peu de temps, c'était sympa pour reprendre en douceur.

 

Alors, je le redis, le dessin est magnifique et j'aurais aimé en voir davantage. L'intérieur du livre s'agrémente d'illustrations régulières mais un peu plus "simples" et en noir et blanc donc c'est différent, même si c'est agréable aussi, surtout considérant le fait que le livre s'adresse aux enfants à partir de dix ans : des images à cet âge, c'est toujours plus agréable et plus parlant.

Au cas où cela vous intéresserait, le site de l'illustratrice, Cati Baur, est ici. Je dois avouer que je la préfère en illustratrice pour enfants...

 

Bref, revenons-en au livre. Violette déménage donc avec sa maman Irène, passant de la vie purement citadine à Paris à la vie à la campagne dans le Sud de la France. En effet, elles partent vivre dans la maison qu'elles occupaient pour les vacances d'été car Irène a trouvé un travail pas loin.

 

J'ai trouvé le thème intéressant car je pense qu'il doit toucher beaucoup de familles et donc d'enfants de cet âge, surtout étant donné le marché du travail actuel.

 

J'ai aussi aimé que Violette soit une petite fille réfléchie, même si elle me semble bien avancée pour son âge.

 

La raison du déménagement parlera sûrement aussi aux lecteurs et je trouve bien de traiter la réalité dans un roman jeunesse comme celui-là.

Maintenant, j'ai quelques "soucis". Violette est amenée à quitter ses trois meilleurs amis : Rosalie, Etienne et Maxime. Elle écrit une lettre à toute sa classe au bout de quelques temps dans son nouveau chez elle mais pas une seule réponse ?! On a finalement l'impression que cela ne l'affecte pas tant que ça en plus, alors qu'elle se dit triste d'en être séparée. J'ai trouvé que ce côté-là n'était pas logique et surtout pas approfondi.

 

Malgré cela, c'est un livre que j'ai apprécié. En plus, le travail qu'Irène trouve, c'est dans une librairie^^ et Violette semble beaucoup s'intéresser aux livres, en particulier aux journaux intimes publiés. Cet "outil" est ce qui agrémente le roman puisque Violette décide d'en tenir un et, du coup, toute la dernière partie du livre est faite sous cette forme avec l'imprimé sur des petits carreaux et des dessins de Violette. C'est ce qui contribue à rendre le roman très rapide à lire et ce qui nous rapproche d'elle.

 

Un livre qui a donc presque tout bon et qui saura sûrement être apprécié sans l'oeil critique d'une adulte !

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 17:53

http://s3.static69.com/m/image-offre/8/8/9/4/88940048514dfe58c526a534da5fd983-300x300.gifLecture commencée le : 14/07/2012

Lecture terminée : début décembre 2012...
Titre original : The Chocolat Box Girls - Cherry Crush

297 pages


Résumé de l'éditeur :

Je m'appelle : Cherry Costello

Mon âge : 13 ans

Je suis : secrète, débordante d'imagination

Mon style : jeans skinny, tee-shirts à motifs japonais

J'aime : les fleurs de cerisier, les roulottes de gitans

Je rêve : d'être acceptée par mes quatre nouvelles demi-soeurs

 

Mon problème : je suis amoureuse du petit copain de ma demi-soeur..

P
ar où commencer ?

 

Tout d'abord, la longue durée entre le début de ma lecture et la fin ne s'explique pas par un ennui inénarrable lors de cette même lecture mais par le fait que je n'aie tout simplement plus le temps !

 

Ensuite, pourquoi ce livre ? Comme la majorité de ses lecteurs(trices), je pense, en premier lieu, pour sa couverture. Elle est juste : ouah ! Moi qui adore la cuisine et en particulier la pâtisserie, difficile de résister !

La lecture du résumé m'intéressait aussi et surtout les avis positifs sur la blogosphère renforçaient mon envie de le lire également.

J'aime bien le thème :
Cherry vit seule avec son père dans un petit logement pas terrible jusqu'à ce que celui-ci s'éprenne de Charlotte, qui a déjà quatre filles et vit dans une grande maison. Paddy, le papa, et Cherry partent donc s'installer chez elles. Peut-être Cherry s'y fera-t-elle une vraie famille ? Peut-être y trouvera-t-elle l'amour et peut-être aussi que cela la poussera à cesser de s'inventer des histoires ?

Oui, car Cherry a la fâcheuse habitude de s'inventer des histoires et de les présenter aux autres comme si elles étaient vraies, ce qui lui est beaucoup reproché dans son école d'origine.

Par ce côté, Cherry m'a beaucoup fait penser à Lottie Biggs que je trouvais super fantaisiste mais qu'au final, je n'ai pas du tout aimée. La différence ici c'est que même si je n'ai pas adoré le livre, je l'ai beaucoup plus apprécié que Lottie et là j'ai envie de lire la suite (et puis, comme pour le premier, bon sang, les couvertures... !!!)

 

Honey, l'une des soeurs, est insupportable dedans mais disons qu'il en fallait bien une et qu'elle a des circonstances atténuantes, même si cela ne suffit pas à mes yeux.

C'est classique, c'est un livre pour ado avec de l'amour, une fille qui tombe amoureuse d'un garçon déjà pris (le mec de sa possible future demi-soeur, en plus) mais il y a un petit côté imaginatif qui rend ce livre un peu différent et en plus, il y est aussi question de préparer des chocolats, des gâteaux et d'ouvrir une boutique qui vendrait des chocolats ! Miam !

 

Petit côté ludique : le livre s'achève par des fiches présentant chaque héroïne, deux recettes mélangeant cerise et chocolat ainsi qu'un test pour savoir quelle fille au chocolat on est. Je ne l'ai pas fait mais bon, le public visé sont les adolescentes, ne l'oublions pas. De plus, recettes non testées car je n'aime pas trop les fruits dans les gâteaux.

Un livre à croquer si vous aimez ce genre...
 

 

 

Couvertures étrangères :

 

http://www.cathycassidy.com/assets/0001/6429/9780141384795_Cherry_Crush_HB_book.jpg?1349107952

Version d'origine apparemment  (UK)

 

 

http://cache0.bdcdn.net/assets/images/book/medium/9780/1413/9780141325224.jpg

Autre version

 

Perso, je préfère sans conteste les couvertures d'origine + française.

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 21:47

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/165x250/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/7/0/2/4/9782702435311FS.gif

Commencé le : ?

Terminé vers le : 01/07/2012

276 pages

Titre original : Balefire No1 - A Chalice of Wind

 

Résumé de l'éditeur :

Après la mort brutale de son père, Thais, dix-sept ans, se voit contrainte de s'installer à La Nouvelle-Orléans avec une tutrice excentrique qu'elle n'a jamais vue de sa vie. La ville l'accueille avec ses secrets et ses mystères, dont le plus bouleversant est sans doute la découverte de sa sœur jumelle, Clio. Ensemble, les deux sœurs vont devoir affronter un destin hors du commun et apprivoiser un monde surnaturel qui pourrait bien causer leur perte.

 

Clio vit avec sa grand-mère dans une maison à La Nouvelle-Orléans depuis toujours et a été élevée en étudiant la magie avec elle. Thais, elle, a grandi avec son père à Welsford, Connecticut, et mène une existence normale jusqu'à la mort accidentelle de celui-ci. Persuadée d'être prise en charge par sa gentille voisine, amie de la famille, Thais se retrouve à devoir emménager dans un appartement à La Nouvelle-Orléans, à la veille de son entrée en terminale, chez une certaine Axelle, prétendument amie de son père alors qu'elle ne l'a jamais vue.

L'adaptation se fait peu à peu même si Thais se sent seule et pas du tout à sa place dans sa nouvelle bourgade qui est une vraie fournaise. Elle prend pourtant les choses en main et s'inscrit seule dans sa nouvelle école.

 

Mais le jour de la rentrée, une surprise l'attend. Alors que des élèves ne l'ayant jamais vue lui disent "bonjour", elle se rend compte qu'il y a erreur sur la personne. Son lycée abrite en effet une autre jeune fille qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau : Clio.

 

De plus, le mal-être qu'elle ressent à La Nouvelle-Orléans est aussi lié à Axelle et à ses étranges amis, Jules et Daedalus, souvent chez elle ainsi qu'aux cauchemars qu'elle fait régulièrement et auxquels elle ne trouve aucun sens... jusqu'à ce qu'elle découvre la vérité.

 

Ce livre m'a été envoyé par les Editions Le Masque - Collection MSK à l'occasion d'un partenariat avec le site Livraddict. J'étais bien contente de pouvoir m'attaquer à un "nouveau" genre. De plus, un début de série : parfait si ça me plaisait.

 

J'ai aimé découvrir Clio et Thais. Je me suis sentie plus proche de Thais qui est plus "normale" et raisonnable que Clio. Par contre, je n'ai pas du tout aimé les passages avec Jules, Daedalus et les autres, contrairement à ceux avec la grand-mère de Clio qui me semblait être une grand-mère très attentive. J'aurais donc souhaité un livre plus centré sur les deux jeunes filles et leurs rapports, plus d'interactions entre elles et surtout plus tôt dans le livre car je n'attendais que leur recontre depuis le début et en plus, je suis du genre très impatiente alors ! C'est d'ailleurs ce que j'ai pu lire dans d'autres avis sur le livre. C'est dommage.

 

S'agissant d'un livre pour ados, il y a aussi une histoire d'amour qui se développe pour chaque fille et qui est également agréable à suivre. On se demande ce que cela va donner. Mais je ne vous ne dirai pas plus à ce sujet ! Il faudra lire le livre ;) Par contre et là encore, je l'ai vu cité ailleurs, ces histoires sont peu crédibles car très soudaines et se développant à la vitesse de l'éclair alors que les filles, comme dirait mon frère, ne connaissent ces garçons "ni des lèvres, ni des dents". Enfin, ça, ça viendra !

 

En bref, un livre assez inégal. Dommage...

 

Quelques petites remarques supplémentaires :

Je sais que le métier de traducteur est difficile mais j'avoue que parfois je me suis demandé si la traductrice avait relu ses écrits ^^ : "qu'elle ouvre la serrure avec sa clé", page 121 -> que je sache, on ouvre une porte, pas une serrure selon l'expression, non ?

et le pire, c'est l'adverbe "tristessement", page 195 !

 

Après, ce qui m'a le plus gênée, c'est le suivi de l'histoire. La grand-mère de Clio ne donen pas la même version de leur histoire aux filles qu'aux membres des Treize. Est-ce une incohérence de l'hsitoire ou est-ce volontaire et aurons-nous la vérité dans le(s) tome(s) suivant(s) ? Ca m'agace de ne pas savoir ^^ De plus et toujours si j'ai bien suivi, selon Axelle, elle n'a jamais vu Michel mais s'est quand même débrouillée pour avoir la garde de Thais. Comment ? Je déteste rester sur des incertitudes mais là encore, j'ignore si l'on en apprendra plus dans le(s) tome(s) suivant(s) ou s'il s'agit d'une négligence de l'auteur ce qui, quand même, m'étonnerait.

 

Voici une photo de la couverture d'origine :

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41nnN0jH9ZL.jpg

 

Si j'apprécie souvent les couvertures d'origine et que je trouve parfois le choix difficile quant à avoir uen préférence, dans ce cas, la version française me plaît bien. Le seul reproche que je lui ferait, c'est qu'il manque uen tâche sur les joues de chaque fille :)

 

Merci aux Editions Le Masque - Collection MSK et à Livraddict. En plus, MSK avaient joint un joli marque-page en cadeau : j'étais ravie !

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 18:47

http://img.over-blog.com/380x610/2/21/59/58/DOC04999/Hunger-games-3-la-revolte.jpg

Commencé le : 25/07/2011 et interrompu pour lire un partenariat

Terminé le : 13/09/2011

Nombre de pages : 416 pages

Titre original : The Hunger Games 3 : Mockingjay

 

Résumé de l'éditeur :

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games.
Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

 

Je serai directe : j'ai beaucoup moins aimé ce tome que les précédents, en particulier le premier, que j'avais vraiment beaucoup apprécié. Mais je m'y attendais un peu. Le thème de la révolte, de la rébellion, me branchait beaucoup moins que le thème de base, à savoir, la survie dans les jeux, un peu comme un Koh-Lanta, en beaucoup plus féroce, bien sûr.

 

Ce dernier tome ne m'a pas vraiment tenue en haleine. Je n'étais pas torp dedans mais je voulais conclure cette trilogie, connaître l'issue finale et , entre autres, le choix de Katniss entre Gale et Peeta qui était inévitable.

 

Comme je l'ai vu sur plusieurs blogs aussi, il m'a été plus difficile de me repérer, de bien suivre l'histoire, car il y avait pas mal de références aux tomes précédents et j'avoue que, ne les ayant pas enchaînés, j'étais parfois perdue.

 

Enfin, au moins, je suis allée au bout de mes envies en les lisant tous et je garderai surtout un très bon souvenir du tout premier. On dit souvent qu'il est difficile de faire de meilleurs suites ou même d'aussi bonnes suites !

 

Je sais aussi qu'il est dommage que je n'aie pas posté mon avis plus tôt, depuis le temps que j'ai fini ma lecture, mais j'ai eu pas mal de boulot puis une grosse démotivation quant à la rédaction de mes billets ;) Enfin, espérons que cela reparte, même si j'ai moins de temps pour lire qu'avant !

 

Merci encore à toi, ma swappée prêteuse !

 

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 19:01

http://s3.static69.com/m/image-offre/7/7/e/e/77ee941a249651f78ba7816a5a15cb4c-300x300.gif

Emprunt médiathèque

Commencé le : 18/06/2011

Terminé le : 19/06/2011

153 pages

 

Résumé de l'éditeur :

"La musique était une onde qui me portait. Toujours plus haut. Je me sentais légère, presque éthérée. J'avais la sensation que mes gestes pouvaient s'affiner jusqu'à devenir parfait. " Anouck, dite Zouck, a une passion : la danse. Qu'elle partage avec sa meilleure amie : Maiwenn. Jusqu'au jour où elle s'éloigne l'une de l'autre. Zouck, obsédée par l'idée de perdre quelques kilos superflus, se coupe du monde. De son côté, Maiwenn, follement amoureuse, devient de plus en plus distante.

 

Cela fait très longtemps que je ne lis que des éloges au sujet des livres de Pierre Bottero. Seulement voilà, la fantasy, ce n'est pas mon truc. Aussi, quand j'ai découvert ce livre dans les rayons de ma médiathèque, je me suis dit que c'était parfait ! J'allais pouvoir découvrir l'auteur malgré tout avec un sujet qui me touchait davantage. Non pas que j'aie souffert des mêmes problèmes que son personnage, Zouck, simplement, il s'agissait-là d'un sujet plus réaliste et je préférais lire ce genre de récit... En plus, je lis rarement sur des sujets sérieux donc, ça allait me changer.

 

Zouck nous raconte son amour pour la danse qui fait qu'elle se sent bien et oublie tous ses soucis en évoluant sur la musique mais elle nous raconte aussi comment une conversation surprise entre sa prof et le mentor de celle-ci la plonge peu à peu dans le désespoir le plus total et la fait basculer vers l'anorexie.

Elle se sent mal dans sa peau et sent qu'elle est en train de perdre sa meilleure amie, Maiwenn, tombée amoureuse d'un homme rencontré via Internet et qui pourrait être son père. Malgré l'attention de ses parents, elle bascule dans les troubles alimentaires et devra réussir à passer la tête hors de l'eau, par la seule force de sa volonté et l'amour de sa famille.

 

Maiwenn non plus ne va pas très bien. Si au début l'amour la rend vraiment aveugle et euphorique, le côté sombre de son histoire va vite la rattraper. Mais ce pendant de l'histoire est très peu développé. J'aurais tendance à dire malheureusement car il s'agit d'un problème sérieux qui arrive malheureusement lui aussi trop souvent.

 

La vie de deux adolescentes bascule, chacune à sa façon, parce qu'elles ont, comme elles le disent, emprunté le chemin sombre...

 

Une chose m'a dérangée dans ce récit : l'admiration sans borne que porte Zouck à Maiwenn. Là aussi on croit à un amour aveugle (même si c'est de l'amitié) On dit souvent que dans une relation, il y en a un des deux qui est plus attaché que l'autre mais là, j'avais le sentiment d'une relation unilatérale... La fin, sans trop en révéler, apporte un équilibre à cela.

 

Ce livre aborde, sous couvert d'un livre jeunesse, deux sujets, voire trois sujets, très forts et très actuels. ils sont malheureusement actuels depuis longtemps et le resteront sûrement.

Il montre aussi que même si l'on est entouré, on peut se faire surprendre par de mauvaises choses, de mauvais sentiments... Bien sûr, dans ce cas, si Zouck avait tout de suite parlé à ses parents de la conversation qu'elle avait surprise, rien ne serait sûrement arrivé... mais nous n'aurions pas eu ce livre !

 

Un livre profond, triste, très triste et difficile qui fait réfléchir et qui pourrait aussi servir aux parents et aux enseignants. Prêtez toujours attention aux remarques que les gens autour de vous peuvent faire. Sans bien sûr tomber dans la paranoïa, des remarques ou des attitudes dépréciatives envers soi-même pourraient facilement virer vers une névrose ou une maladie comme celles de Zouck... et de Maiwenn.

 

Merci Monsieur Bottero pour cette lecture... Je vous découvre (trop) tard mais je vous découvre et c'est l'essentiel.

 

Les phrases que j'ai notées :

"Son besoin de perfection le pousse à regretter le demi-point raté plutôt qu'à apprécier le dix-neuf et demi mérité." (pp. 45-46)

"Gardez-vous des chemins sombres." (page 153)

 

Autre édition :

http://media.librairiedialogues.fr/47/attachments/original/6/5/0/000820650.jpg

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 11:24

http://images-booknode.com/book_cover_lottie_biggs_n_est_presque_pas_cinglee_9151_250_400

Emprunt médiathèque

Commencé le : 02/05/2011

Terminé le : 18/05/2011

253 pages

Titre original : Lottie Biggs is not mad

 

Résumé de l'éditeur :

Je m'appelle Lottie Biggs, et les autres, je m'en fiche pas mal.
Ce que j'adore, c'est les teintures porte une nuance - actuellement je porte une nuance " Aubergine ardente ". J'ai aussi une passion pour ma copine Goose. Goose se définit comme une existentialiste absurdiste. En d'autres termes, elle trouve l'existence absurde. Mais toutes les deux - et ça, c'est pas absurde - on craque pour Neil. Et voilà que Goose a écrit une chanson pour lui. Avec un titre nul : Chanson pour Neil.
Ils sortent ensemble maintenant. Et moi je deviens cinglée, mais alors, complètement cinglée.

 

Si je voulais parler de ce livre sans trop en révéler, je dirais que Lottie est particulière, très particulière... mais qu'il y a une raison à cela. une raison bien précise qu'elle va découvrir.

 

Le truc, c'est que j'avais déjà lu des billets au sujet de ce livre, pour me faire un avis. Je savais donc ce qui la rendait si particulière, ce qui faisait qu'elle pensait tomber folle...C'est ce thème original pour un livre jeunesse qui m'avait donné envie de le lire. Si vous voulez lire ces billets, ils sont ici : Elphaba et Eloo21.

Si ce livre n'avait pas traité de ce sujet, je n'aurais pas eu envie de le lire... et j'aurais eu raison! (pour ma part)

 

Ce livre commence de façon très, très légère... trop légère à mon goût, et met trop de temps à décoller. j'ai commencé à le trouver vraiment intéressant aux environs de la page 180!!!

Avant ça, on apprend que Lottie a presque quinze ans et travaille dans un magasin de chaussures avec sa meilleure amie Goose en dehors de l'école. Sa patronne et l'une de ses collègues ne sont pas les plus aimables ni les plus professionnelles de la Terre et Lottie fait donc ce qu'elle peut mais elle passe en fait plus de temps à discuter avec Goose dans le fond de la réserve.

On apprend très vite que Lottie en pince pour Neil Adam, qu'elle aime lire les noms des gens à l'envers pour voir ce que ça donne (parfois très amusant) et qu'elle n'aime pas sa prof de Gallois, qui ne l'aime pas.

 

Le principe de base est que Lottie a un devoir à rédiger pour son cours d'anglais. Elle commence donc à nous rédiger une sorte de journal de ses pensées et de ce qui se passe dans sa vie. Elle va peu à peu découvrir qu'il se passe quelque chose qu'elle n'avait pas soupçonné.

 

Je n'ai donc pas aimé la légèreté qui dure trop longtemps avant d'entrer réellement dans le vif du sujet. De plus, je trouve qu'une fois qu'on est dans ce fameux sujet, ce qui arrive à Lottie, ce n'est pas assez approfondi. En même temps, il ne reste qu'un tiers du livre!

 

Par contre, le livre en lui-même est TRES original et je félicite Hayley Long pour ça. Il est parsemé d'illustrations réalisées par Miss Long qui s'intègrent au livre. Le livre devenant le devoir d'anglais de Lottie, il s'agit d'illustrations qu'elle utilise pour mieux nous faire comprendre ce qu'elle ressent. A un moment aussi, comme elle n'a plus d'ordinateur, la police passe en version manuscrite. De même, pour nous dire que Lottie se sent comme dans le noir, une phrase est écrite sur une page toute noire et lorsqu'elle murmure, la police est plus petite. Ca, c'éatit très inspiré!

 

Une déception dans l'ensemble donc et, sachant que c'est moi qui l'avait réclamé à ma médiathèque, c'est dommage! J'espère que d'autres l'aimeront. Au moins, je me dis que j'ai bien fait de ne aps l'acheter!

 

Quelques passages fétiches quand même :

"Mais nous sommes normales. Et les gens normaux font parfois des erreurs." (page 49)

" Je ne saisis pas l'intérêt de la poésie. Je trouve que quand on a quelque chose à dire, mieux vaut l'exprimer aussi clairement que possible, de façon que tout le monde comprenne." (page 81)

"La vérité, c'est que je ne voulais pas cesser de rire parce qu'une terrible crainte venait de s'emparer de moi : si je cessais de rire, je me mettrais à pleurer." (page 91)

" Rater ses préparatifs, c'est préparer son ratage!" (page 144)

 

Mais on termine quand même par les différentes couvertures :

 

http://img1.fantasticfiction.co.uk/images/n62/n312355.jpg

UK version

 

http://1.bp.blogspot.com/_HZqqliscYAs/TB8fVY2CpLI/AAAAAAAABIY/3-2FLlCA0xA/s320/8763811088.jpg

Si vous connaissez cette langue, votre aide sera la bienvenue

 


 


Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 19:04

http://lesnocturnes.files.wordpress.com/2011/02/artimage_420596_2806977_201007034420552.jpg

Commencé le : 27/03/2011

Terminé le : 09/04/2011

399 pages

Titre original : Catching Fire

 

Résumé de l'éditeur :

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire.
Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss...

 

Je vais commencer par remercier à nouveau ma prêteuse officielle de Hunger Games^^. Grâce à elle j'avais pu découvrir le premier tome, sur lequel j'avais des doutes, et j'avais adoré (mon avis ici) Du coup, comme je n'ai pas acheté le livre, elle s'est gentiment proposé de me prêter la suite, pour que je puisse moi aussi en profiter. Entre-temps, la médiathèque que je fréquente a eu la bonne idée, sur mon initiative, dans faire l'acquisition!

 

J'ai beaucoup aimé ce tome aussi même si j'ai eu du mal à me repérer au début avec tous ces "nouveaux" participants. J'ai toutefois trouvé qu'il était un peu moins haletant que le premier. Bien sûr, j'avais toujours envie de savoir ce que me réservait la suite et hâte de savoir comment cela allait se terminer mais j'ai quand même un peu moins accroché. Il semble que ceci revienne plus ou moins dans les avis. Enfin, après tout, on dit souvent que les suites sont moins bonnes et il n'y a pas non plus de quoi tourner le dos à la série pour si peu!

 

Je me suis pas mal attachée à Haymitch aussi, malgré des côtés bourrus agaçants. Je ne sais pas pourquoi, je l'imagine un peu comme le Hagrid des Harry Potter au cinéma. Peut-être son nom... Qu'en dites-vous?

 

http://www.hogwartsfansite.co.uk/hagrid.jpg

Ca lui irait bien, non?^^

 

A ce sujet, j'ai eu l'occasion de voir sur certains blogs, les visages des acteurs censés interpréter nos héros dans l'adaptation ciné et je dois dire que je me rangerai à l'avis général : je trouve que ces choix sont plutôt surprenants!

 

Enfin, refermons cette parenthèse^^

 

Maintenant, j'avoue avoir des doutes sur le tome 3. J'ai clairement de grandes craintes de ne pas l'apprécier du tout. L'idée d'un livre complet basé sur une révolte (soit le titre de ce tome 3) ne m'inspire pas beaucoup...

 

Je me mets ici pour mémoire la dernière phrase du tome 2 et un petit résumé de la fin, afin d'avoir un repère pour quand je lirai le 3 (car oui, oui, je compte le lire!) Du coup et vu que c'est juste pour moi, je la mets en masqué afin de ne rien risquer de dévoiler à ceux qui ne l'ont pas encore lu^^

 

Après que Finnick et Katniss ont été sauvés des Hunger Games par Haymitch et le Haut Juge Plutarch Heavensbee, Gale s'adresse à Katniss dans l'hovercraft qui se dirige vers le District Treize, supposé ne plus exister) : "Katniss, il n'y a plus de District Douze." Peeta, Johanna et Enobaria ont quant à eux été kidnappé par le Capitole.

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 22:57

http://media.paperblog.fr/i/412/4123046/vie-cachee-katarina-bishop-t1-vols-haute-soci-L-O2Xktz.jpeg

Commencé le : 22/03/2011

Terminé le : 26/03/2011

313 pages

Titres original : Heist Society

 

Résumé de l'éditeur :

Une famille Les Bishop, experts dans l'art du vol des oeuvres de maîtres depuis quatre générations. Une professionnelle Katarina Bishop, quinze ans. Des amis qui n'ont peur de rien. Un amoureux secret prêt à tout pour lui venir en aide. Une mission Récupérer des tableaux inestimables extorqués à leurs propriétaires durant l'Holocauste… puis dérobés chez un collectionneur d'art mafieux.
Elles sont aujourd'hui cachées dans l'un des musées les plus sécurisés au monde. Un compte à rebours 15 jours pour constituer la meilleure équipe de voleurs au monde et relever le défi. Un enjeu Sauver l'un des leurs.

 

Ce livre m'a été envoyé dans le cadre d'un partenariat avec le forum Livraddict et les Editions Michel Lafon, que je remercie vivement pour cette opportunité.

 

Commençons par ce qui m'a attiré dans ce livre : l'histoire d'une famille volant des oeuvres d'art, façon Cat's Eye ; une mission à remplir qui promettait de l'action ; un compte à rebours de 15 jours pour rythmer l'histoire et un enjeu vital à ces vols : "sauver l'un des leurs". De plus, je trouvais la couverture particulièrement agréable (déjà en photo) et encore davantage quand j'ai vu sa texture pailletée. Je l'avais noté sur d'autres blogs mais je m'attendais à des paillettes qui font que  vous en collez partout dès que vous avez touché le livre... Pas terrible! Or, il n'en est rien car Michel Lafon a tout bien pensé! Les paillettes sont bien là mais protégées par un film ou une sorte de vernis... enfin bref, un petit 'truc" de magicien qui fait que les paillettes qui recouvrent le livre... restent sur le livre! C'est peut-être bête mais rien que ça, c'est appréciable!


Sauf que là, vous vous dites, "OK, elle est sympa avec ses histoires de paillettes mais quid du livre?" J'y viens.

 

J'ai beaucoup aimé la construction du livre. En effet, il est divisé en différentes parties qui contiennent chacune un ou plusieurs chapitres mais correspondent toutes à une destination et à un jour.

 

Nous entamons le livre avec une descritpion de la situation actuelle de Katarina Bishop. On comprend peu à peu qui elle est (ou essaie d'être) et qui elle était autrefois puis ce qui la mènera vers la mission décrite en quatrième de couverture. Sans vous en dire davantage, il se trouve que Katarina doit voler une série de tableaux si elle souhaite sauver son père. Vous ne voyez pas le rapport? Lisez le livre!^^ Je ne vous ferai pas tout le travail! :)

 

En tous les cas, Katarina a besoin d'une équipe pour ce coup du siècle. C'est ainsi que nous sommes amenés, parties après parties, à voyager à travers le monde de New York à Paris en passant par l'Autriche et l'Italie... Ainsi s'égrènent les rencontres et les décisions quant à la composition de cette équipe. Kat est essentiellement aidée par son ami Hale et sa cousine Gabrielle.

 

Les liens qui les unissent sont flous mais se détissent au fil du temps. Quelques jalousies se font sentir entre certains, quelques taquineries d'autres mais tous servent le même but : réussir pour sauver Monsieur Bishop.

 

Un personnage m'a paru assez intriguant et mystérieux : l'Oncle Eddie, bien rôdé dans l'univers du cambriolage mais plutôt pessimiste quant à cette affaire. On voit que les enfants s'en réfèrent tous à lui, le respectent et le craignent même un peu mais il n'est pas si présent que ça. Pourtant, on sent l'importance qu'il a dans l'organisation.

 

Je sais qu'Azilis, qui a reçu ce livre à peu près en même temps que moi, a fait mention du film Ocean's Eleven dans son billet et c'est amusant car en lisant ce livre et en préparant ce billet, j'y ai pensé aussi. J'ai vu le film tout récemment et la trame, même si les motifs d'action et les âges sont différents, m'a paru vraiment similaire dans le principe.

 

Toutefois, j'ai davantage accroché au film qu'à ce livre. J'ai aimé cette lecture mais j'ai souvent eu du mal à suivre les événements. Pour une fois, je trouve qu'un peu plus de descriptions m'auraient été bénéfiques pour mieux m'immerger dans cet univers. Et puis, surtout, même impression qu'Azilis aussi (on en a parlé ensemble après notre lecture) : je n'ai pas vraiment compris la fin...Il reste encore des mystères et l'on se doute que c'est dû au fait que ce livre soit un premier tome... sauf que je déteste avoir le sentiment de ne pas avoir saisi un livre en le refermant... J'aime les cliffanghers, les fins qui me tiennent tellement en haleine que je suis sûre à 100 % de vouloir lire la suite, comme pour la fin de saison d'une série télé. Or, ici, il est vrai que je me doute que je connaîtrai le fin mot de l'histoire si je lis la suite mais il me manque un point d'orgue, de petites pistes qui me donneraient envie de découvrir la vérité! Mais, attention, ce n'est pas pour autant que je ne lirai pas la suite de ce roman bien construit et sympathique. J'aurais par contre aussi aimé approfondir un peu plus les liens entre les personnages, surtout entre Hale et Kat!

 

Une lecture plaisante donc mais pas enivrante non plus.

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 19:45

http://4.bp.blogspot.com/_h7o0JwyCLFY/TQCn20BEg2I/AAAAAAAAAwc/U5e6HuLO5Ow/s1600/it%2527s+not+summer+whithout+you.jpg

Commencé le : 26/01/2010

Terminé le : 09/02/2011

288 pages

 

Résumé de l'éditeur :

Last year, all of Belly's dreams came true and the thought of missing a summer in Cousins Beach was inconceivable. But like the rise and fall of the ocean tide, things can change--just like that. Suddenly the time she's always looked forward to most is something she dreads. And when Jeremiah calls to say Conrad has disappeared, Belly must decide how she will spend this summer: chasing after the boy she loves, or finally letting him go.

 

Souvenez-vous, il y a quelques mois, je vous parlais de L'été où je suis devenue jolie, premier tome d'une trilogie dont j'attendais la suite avec impatience. Il s'est avéré que la suite ne s'annonçait pas mais que certaines ayant montré encore plus d'impatience que moi, j'avais l'occasion de lire cette suite en V.O.! Ni une ni deux, rien de mieux que de grouper mon envie de lire la suite et mon envie de lire en anglais!

 

J'ai été ravie de découvrir que ce livre est rédigé dans un anglais qui se comprend facilement et ne nuit en rien à l'immersion dans son univers. Si j'ai eu un peu de mal à me mettre dans l'histoire au début, notamment du fait de l'anglais mais aussi parce que l'histoire ne reprend pas exactement là où le premier livre s'était arrêté, ces petites "difficultés" ont ensuite été reléguées au second plan : j'étais à nouveau plongée dans l'ambiance de la maison de Cousins Beach! Vers la fin, je pense sincèrement que je tournais les pages aussi vite que pour un livre en français ou quasiment!

 

Je ne sais pas comment font certains auteurs pour réussir à planter un décor qui vous donne envie, vous décrire des personnages attachants malgré leurs défauts, mais Jenny Han fait bel et bien partie de ceux-là.

 

Dans ce tome, on apprend ce qui est arrivé depuis que nous avions laissé nos héros ; on se dit que Conrad agit bizarrement (même si c'est son habitude) puis on apprend pourquoi, dans ce cas en particulier ; on se demande (enfin moi) ce qui peut bien faire que Taylor et Belly soient amies car elles semblent n'avoir rien en commun et on (enfin, toujours moi, quoi) se dit que la maman de Belly est plus humaine qu'on (je) le pensait!

 

Par contre, je me suis demandé pourquoi Steven n'était pas plus présent. A plusieurs reprises, Belly nous dit que c'est dommage qu'il ne le soit pas. S'il s'était agi d'une série, j'aurais dit que l'acteur qui joue Steven tournait un film pendant ce temps-là!^^ Cependant, il est vrai qu'il n'était pas foncièrement nécessaire à l'histoire... On verra si le troisième tome le met plus en avant mais je ne pense pas... Encore un qui a voulu demander une augmentation sur son salaire et qui a été viré!^^ (comment ça, je regarde trop la télé?^^)

 

Si l'on retrouve l'ambiance si agréable qui m'avait plue dans le premier tome, celui-ci a un côté un peu plus dramatique, plus adulte. En un tome, les personnages ont été forcés à avoir des préoccupations plus sérieuses. Certains doivent faire des choix, que ce soit concernant l'endroit où ils passeront le 4 juillet (cela a une plus grande importance qu'il n'y paraît dans le livre) ou encore avec qui ils souhaitent continuer leur petit bonhomme de chemin...

Malgré cette évolution, pas de perte d'intérêt pour l'histoire de mon côté, bien au contraire! Je vous conseille vivement cette lecture qui vous plongera tour à tour dans un salon douillet, dans l'Océan et dans l'émotion.

 

Quelques phrases que j'ai appréciées :

" When you see an ex, you have to look better than you've ever looked. It's, like, the first rule of breakups. You have to make him think, 'Damn, I missed out on that?' It's the only way." (page 52)

 

"I loved him longer and truer than I had anyone in my whole life and I would probably never love anyone than way again. Which, to be honest, was almost a relief." (age 251)

 

"He kissed like he was drowning and I was air." (page 261)

 

Merci à celle qui se reconnaîtra pour ce gentil prêt dont je suis ravie!

 

Comme moi, Karine:), et L'Attrape-Rêves ont adoré...

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 20:34

http://img.over-blog.com/265x395/3/33/30/71/couv2549908.jpg

Commencé le : 03/11/2010

Terminé le : 05/11/2010

238 pages

Emprunté à la médiathèque

Titre original : How I live now

 

Résumé de l'éditeur :

" Tout a changé l'été où je suis partie en Angleterre passer quelque temps chez mes cousins.
Un peu à cause de la guerre, qui a chamboulé pas mal de choses, évidemment, sauf que de toute façon, avant la guerre je ne me rappelle presque rien - pas de quoi écrire un livre, contrairement à ce qui va suivre. Non, si les choses ont changé c'est surtout à cause d'Edmond. Voilà ce qui s'est passé... " Ce premier roman de Meg Rosoff a bouleversé l'Angleterre et s'impose partout dans le monde comme un texte majeur de la littérature jeunesse.
Finaliste des plus grands prix littéraires internationaux, il a remporté le prix Luths en Allemagne, le prix Michael L. Printz aux Etats-Unis et le prix du Guardian en Angleterre.

 

Encore un coup de coeur qui n'est pas venu...

Première chose : en lisant la quatrième de couverture, je me suis forcément demandé ce qu'Edmond avait pu faire ou quel genre d'individu il pouvait être pour avoir à ce point bouleversé la vie de Daisy, notre héroïne. C'est ce qui m'a donné envie de lire ce livre, malgré la guerre comme thème de fond. Je ne lis normalement pas de livre à ce sujet.

Seconde chose : je pense que je m'attendais au fil des premières pages, à un récit empreint de fantastique. Edmond à cette capacité d'entendre ce que pense les gens. C'est donc pour moi un livre fantastique qui débute et ça m'intrigue... Seulement voilà, point de fantastique ici. Juste ce côté qui du coup ne ressort que comme une aptitude bizarre ou une coincidence. J'ignore comment il faut le prendre. Serais-je encore passée à côté de quelque chose? Je le crains...

 

La guerre dont il s'agit dans le livre n'est pas celle que l'on croit (je n'en dirai pas plus) mais elle a les mêmes conséquences et est tout aussi dangereuse. Cependant, pour ceux qui comme moi au début, pourraient être freîner dans l'envie de lire ce roman à cause de ce thème, je pense que vous pouvez le lire sans souci. Je ne voudrais pas vous induire en erreur mais je suis personnellement très sensible et en lisant ce livre, ça a été.  Le sujet n'est que très peu abordé directement. Il l'est un peu, bien sur, mais c'est supportable et pas trop détaillé.

 

La construction du récit peut-être déroutante elle aussi au début car il n'y a pas de dialogue. Les passages qui auraient dû apparaître comme tels sont intégrés au récit, ce qui peut les rendre difficiles à lire parfois. Mais on s'y habitue.

 

Le livre aborde aussi le thème de l'amour interdit mais je trouve qu'il est au final peu développé, notamment parce qu'il est en quelque sorte interrompu par la guerre.

Dans ce récit on découvre aussi que Daisy ne va pas bien. Elle a des problèmes avec la nourriture et son père est plus qu'étrange à mon goût : il laisse sa fille partir seule chez ses cousins en Angleterre et défend sa femme, la belle-mère de Daisy, au détriment de sa fille. J'ai trouvé cela complètement dingue. Quel est donc ce genre de père qui laisse sa fille pâtir des humeurs et remarques désobligeantes de sa "nouvelle" femme?

 

Il y a un passage du livre qui m'a très fortement fait penser à Hunger Games. Une cavale s'engage pour la survie de deux des personnages...

 

Je sais que ce billet est assez décousu et je le regrette. C'est aussi pour cela que je ne l'ai pas écrit avant : je sentais que j'aurais quelques soucis pour l'écrire. Pour faire un billet qui se tienne.  Il est pourtant le reflet de ce que j'ai pensé du livre. Je me suis à tort fait une idée de ce qu'il pourrait être au fil des pages, pensant voir venir un gros coup d'éclat, une surprise qui en ferait pour moi un coup de coeur, comme pour beaucoup, mais rien n'est venu. J'ai attendu pour rien en quelque sorte. Je n'en regrette pas la lecture car j'ai assouvi ma curiosité et il n'était pas mauvais mais je n'ai simplement pas été touchée comme l'ont été les autres lecteurs. J'attendais sûrement plus d'"aventures"

 

Toutefois certaines phrases et un humour un peu noir mais réaliste m'ont beaucoup plus :

"On a reçu avec nos colis de nourriture des dépliants qui recommendaient de faire systématiquement bouillir l'eau et ça disait aussi Prenez des précautions particulières quand vous manipulez des couteaux, des outils ou des armes à feu car les blessures légères peuvent s'infecter et entraîner la mort. Ce que j'ai trouvé très marrant vu qu'on est prétendument en pleine guerre, et que ça a souvent le même effet." (page 75)

 

"On ne me rend jamais assez hommage dans la vie pour toutes les choses que je réussis à ne pas dire." (page 102)

 

" C'est pourquoi [...] on a demandé au major de nous trouver quelque chose à faire parce que "le boulot ne nous faisait pas peur" et qu'on voulait "aider les gens", ce qui n'était pas complètement faux sauf que les gens en question c'était nous." (page 120)

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41VzMzPRNbL.jpg

 

http://thebooksmugglers.com/wp-content/uploads/2009/08/How-I-Live-Now.jpg

US versions

J'aime beaucoup la première couverture US également

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Romans Jeunesse
commenter cet article

Je participe à...

logo.gif

 

Depuis décembre 2010, pour ma plus grande joie!

+ Membre du forum depuis le 05/12/2010

 

stars-portraits.jpg

Inscrite depuis le 21/05/2007 même si je n'ai plus trop le temps^^Mais j'espère qu'il reviendra!!!

 

Forum Livraddict : agréable et convivial!

Membre depuis le 03/11/2009

 

 

chicklitchallenge

Chick-lit challenge 2012,organisé par Evy

Echéance : le 31/12/2012

Livres lus : 0

 

Challenges Séries TV par Magda31 sur Livraddict

Du 11/11/2011 au 20/03/2012