Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joey's sharing place
  • Joey's sharing place
  • : Ce blog parlera de mes coups de coeur, qu'il s'agisse de télé, de ciné, de musique, etc..., et de mes lectures en général
  • Contact

Mes (nombreux) chouchoux

http://img.ozap.com/01579524-photo-le-cast-de-90210.jpg

90210

http://2.bp.blogspot.com/_BjhQ-9oIy74/S32c9HzW2mI/AAAAAAAADds/YqIrQ7NIyXI/s800/affiche-Beautiful-People-2005-1.jpg

Beautiful people

http://legendsrevealed.com/entertainment/wp-content/uploads/2009/04/beverly-hills-90210_l.jpg

Beverly Hills 90210

http://screencrave.com/wp-content/uploads/2009/01/blossom09-01-26.jpg

Blossom (Petite fleur)

http://www.lemag-vip.com/memo/body-of-proof-poster.jpg

Body of Proof

http://www.serieslive.com/img/series/casting/brothers_and_sisters.jpg

Brothers & Sisters

http://dailyrunneronline.com/wp-content/uploads/2010/03/Cosby-pic.jpg

Cosby Show

http://www.sonypictures.com/tv/shows/dawson/gallery/cast/assets/cast.jpg

Dawson's Creek (Dawson)

http://www.journaldesseries.com/public/Desperate%20Housewives/Desperate.jpg

Desperate Housewives

http://images.starpulse.com/Photos/Previews/Dharma-and-Greg-tv-02.jpg

Dharma & Greg

http://www.journaldesseries.com/public/Everwood/Everwood.jpg

Everwood

http://www.onehundredtearsaway.com/wp-content/uploads/2009/10/felicity_season1.jpg

Felicity

http://images.art.com/images/products/small/10053000/10053844.jpg

Friends

http://kloppertjie.files.wordpress.com/2008/06/full-house.jpg

Full House (La fête à la maison)

http://televixen.files.wordpress.com/2009/06/gilmoregirls.jpg

Gilmore Girls

http://season1.fr/images/gossip_girl2.jpg

Gossip Girl

http://1.bp.blogspot.com/-Ro1pkoZfLpM/TeFjJtH3DFI/AAAAAAAAAJ0/SKLp9H20wLM/s1600/Greys.jpg

Grey's Anatomy

http://www.notrecinema.net/aviscine/images/films/18000/18816_half_26_half_harlf_26_half___18415293half_&_halfmona.jpg

Half & Half

http://imagesentoutgenre.i.m.pic.centerblog.net/1jm5k41t.jpg

Heartbreak High (Hartley, coeurs à vif)

http://www.lemag-vip.com/memo/hart_of_dixie_poster_rachel_bilson.jpg

Hart of Dixie

http://dvdsaxxo.files.wordpress.com/2009/10/joan-of-arcadia.jpg

Joan of Arcadia (Le monde de Joan)

http://img.over-blog.com/456x600/1/10/54/32/UPDL-FAIT-SON-CINEMA/SERIES-TV/CHAMPIONNES-A-TOUT-PRIX.jpg

Make it or Break it (Championnes à Tout Prix)

http://www.onlyonetreehill.com/images/season1.jpg

One Tree Hill (Les frères Scott)

http://www.mainstreamclub.org/wp-content/uploads/2010/09/CEST-LA-REPRISE-Parenthood-saison-2-parents-mais-un-peu-quand-m%C3%AAme-2.jpg

Parenthood

http://savemybrain.net/v2/wp-content/uploads/2009/10/private-practice-l-1.jpeg

Private Practice

http://www.lafilledurock.com/wp-content/uploads/rizzoli-and-isles-poster.jpg

Rizzoli & Isles

http://www.rtsr.ch/rtsr/upload/Image/dossiers/series/SexCity_The%20Cast1.gif

Sex & the city

http://28.media.tumblr.com/tumblr_l6wy9e1xrD1qcquuyo1_400.jpg

Step by Step (Notre belle famille)

http://2.bp.blogspot.com/_1Ph6cIev9gw/SfXRltIIFvI/AAAAAAAAHEY/gvch7OTs2os/s400/bigbang.jpg

The Big Bang Theory

http://www.reelfilm.com/images/tvgold.jpg

The Golden Girls (Les Craquantes)

bigtheoc2ay1

The O.C.

http://www.peeperstv.com/pictures/340627/joycedewittthreescompany.jpg

Three's Company

http://30.media.tumblr.com/BXcnuRrK0nca5mwqoiGmKLeCo1_400.jpg

Two of a kind (Les jumelles s'en mêlent)

http://televixen.files.wordpress.com/2009/02/wtb.jpg

Who's the boss? (Madame est servie)

http://image.toutlecine.com/photos/w/i/l/will-et-grace-serie-tv-07-g.jpg

Will & Grace

Rechercher

Lectures en cours

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv75456545.jpg  

16 Lighthouse Road, de Debbie Macomber

Commencé le : 17/04/2012

Evolution de ma lecture : page 48/376

 

 

Sabrina, the teenage witch, #1, de David Cody Weiss et Bobbi JG Weiss

Commencé le : 05/10/2010

Evolution de ma lecture : page 42/150  

 

 

Ma vie est tout à fait fascinante, de Pénélope Bagieu

Commencé et fini le : 27/08/2010. Billet à venir (attente retour car je l'ai prêté)

Billets à venir

"Intouchables", film de Eric Toledano et Olivier Nakache, de 2011

Noel 2011

"Esprit de famille', de Thomas Bezucha , de 2005

24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 20:23

http://img.tesco.com/pi/Books/L/18/9780755359318.jpg

Emprunt médiathèque

Commencé le : 18/05/2011

Terminé le : 24/05/2011

111 pages

 

Résumé de l'éditeur :

Pippa Jones is twenty-something and single. She likes chips, country music and her cat. She also loves her career as number one sales rep for a computer firm. The only thing she hasn’t got time for is men. Broken-hearted last time round, Pippa is sticking to girlfriends – a winning a dream trip to New York.

However, life isn’t that simple. A rival firm is stealing her clients and a tall, fair stranger is following her everywhere. He’s in the bar, at dinner, even at her meetings. Is he a stalker?

Whoever he is, he’s about to turn Pippa’s world upside-down

 

Il y a quelques mois, je vous parlais de  Histoire de Maggie (Maggie's Story), une nouvelle du même auteur sur laquelle j'étais tombée par hasard à la médiathèque.

Cette fois, je me baladais dans le petit rayon V.O. et je suis tombée sur celle-ci. Même auteur, un thème intéressant et peu de pages : aucune raison de dire non à cette nouvelle lecture en anglais, bien au contraire! De plus, il date de février 2011 seulement. Bravo ma médiathèque^^

 

Ici, l'auteur aborde avec la simplicité qui semble la caractériser la vie de Pippa Jones. Celle-ci vend des systèmes de protection de données informatiques à toutes sortes de firmes et elle est très douée dans son travail. Déçue par l'issue de sa dernière histoire d'amour, elle a décidé de se consacrer entièrement à sa carrière, même si elle ne rechigne pas quant à quelques soirées entre amis. Elle a quatre amies proches. Ces personnages ne sont pas vraiment développés mais il semble que ce soient de vraies bonnes amies, de celles sur lesquelles on peut compter, même si elles sortent avec des hommes elles aussi et ne sont donc pas à sa disposition, bien sûr.

 

Seulement voilà, le destin vient se mêler des plans si bien établis de Pippa en mettant sur son chemin un mystérieux homme qui est loin de la laisser indifférente. Le hasard (ou autre chose?) le remet sur son chemin plusieurs fois après cette première rencontre. Aussi, si Pippa finit par apprendre à le connaître, ces rencontres fortuites répétées la font douter de sa sincérité.

 

Ce livre n'est sans doute pas la nouvelle de l'année. Encore une fois, Sheila O'Flanagan fait dans la simplicité et le quotidien mais c'est en cela qu'elle est intéressante car elle semble douée pour décrire ce que n'importe qui pourrait ressentir en pareille situation.

 

Un bon moment passé avec Pippa dans différentes villes d'Angleterre  où, semble-t-il, le soleil brille aussi parfois!

 

A noter que ce livre est le troisième que Sheila O'Flanagan écrit dans le cadre de collections qui tendent à rendre la lecture abordable pour tous, surtout ceux qui trouvent les romans trop longs!^^ (Maggie's Story était le premier) Une initiative sympathique. lE niveau d'anglais m'a d eplus paru très accessible car je n'ai rencontré que peu de problèmes de vocabulaire. Aucun qui ne m'empêchent de comprendre.

 

Elle a écrit de nombreux autres livres auxquels je tenterai sûrement de m'intéresser au fil du temps, notamment ses romans, pour voir si je les trouve un peu plus "complexes".

 

Une petite phrase bien vraie qui vous montre l'aptitude de l'auteur à saisir ces moments et pensées de tous les jours :

"It was funny, she thought, how optimistic everyone was when the sun was shining [...]" (page 24)

 

 

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Nouvelles
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 15:04

http://www.albin-michel.fr/images/couv/0/3/1/9782226215130g.jpg

Commencé le : 03/10/2010

Terminé le : 17/10/2010

284 pages

 

Résumé de l'éditeur :

Les nouvelles de Jon Raymond, qui publie son premier recueil mais dont deux récits ont déjà été adaptés à l’écran, sont des fulgurances chargées de vie et d’émotion. Rien n’est aussi simple qu’il y paraît et le hasard entraîne le lecteur sur des chemins insoupçonnés. Vers l’Alaska, où Wendy, accompagnée de sa chienne Lucy, pense repartir de zéro. Dans les montagnes de l’Oregon, où deux amis, au cours d’une marche, tentent maladroitement de recréer une intimité autrefois partagée. Dans une banlieue de Portland où, pour tromper sa solitude, un homme invite à dîner les deux ouvriers mexicains qu’il a embauchés... Directe et sensible, l’écriture de Jon Raymond saisit la profondeur d’une situation, la grâce d’un geste ou d’un regard, au-delà des apparences. Mais aussi la détermination secrète d’hommes et de femmes qui ne veulent pas céder à la fatalité. Et c’est là toute la force de ce livre, à l’image de ses héros dérisoires et bouleversants.

"Une vraie révélation. S’il évoque évidemment Raymond Carver, Jon Raymond possède une voix bien à lui et ses nouvelles sont aussi émouvantes qu’authentiques."
The Chicago Tribune

 

Grâce à ce billet, je célèbre mon tout premier partenariat avec le site Blog-o-Book (plus connu sous le nom de Bob). Je les remercie donc ainsi que les éditions Albin Michel, qui m'ont fait parvenir ce livre. Je dois avouer que j'ai été attirée par ce livre, de prime abord, parce que je suis la carrière de Michelle Williams et que j'avais entendu parler du film "Wendy & Lucy", dans lequel elle s'est illustrée (cf. photo de la couverture)

Quand j'ai vu que c'était tiré d'une nouvelle et qu'il y existait un recueil, de surcroît en partenariat sur Bob, je me suis précipitée sur le résumé. Celui-ci m'a plu ; la boucle était bouclée.

 

Il s'agit d'un recueil de neuf nouvelles abordant les relations humaines dans divers cas de figures.

La première, Old Joy, raconte l'histoire de deux amis que la vie a un peu éloignés et qui espèrent retrouver cette complicité perdue. Elle se déroule dans les montagnes de l'Oregon et on voit dès cette première nouvelle l'importance que l'auteur accorde non seulement aux émotions et aux sentiments mais aussi à la nature.

Ce ressenti se confirme bien sûr dans les autres nouvelles, plus particulièrement dans la troisième (La côte), où le lieu revêt une importance toute particulière pour le personnage principal puisque c'était leur lieu, à sa femme et lui. Il a perdu sa femme et cherche maintenant un signe de sa part pour continuer à avancer, en revenant sur cette fameuse côte.

J'ai apprécié Le cochon de lait, dans laquelle Tom offre le dîner aux ouvriers mexicains qu'il a embauchés et tente de les traiter comme faisant partie de ses amis.

Je n'ai pas du tout accroché sur Les mots et les choses et je n'ai pas vu la finalité de Le vent, dans laquelle un jeune garçon, Joseph, est censé en affronter un autre. Mais pourquoi? Quel est l'intérêt de cette bagarre où chacun finira dans un sale état?

Je l'ai regretté mais, la plupart du temps, je ne suis pas parvenue à comprendre où l'auteur voulait en venir. Je me suis dit que je ne devais pas avoir l'esprit assez ouvert... Pourtant, je sais et je sens qu'il y a une morale là-dessous. Particulièrement dans Le vent, où son grandpère malade raconte toujours la même histoire à Joseph. Je me doute qu'il y a un parallèle entre l'histoire du vent et celle de Joseph mais je suis malheureusement passée à côté.

J'ai été surprise par De jeunes corps. C'est un style qui semble totalement différent et cela donnait l'impression qu'une nouvelle écrite par un autre auteur avait été insérée parmi les autres. Le langage y était plus cru. En outre, pas de présence de la nature ici.

Les nouvelles chaussures narre un moment de la vie d'un père et de sa fille, Célia. Un jour où il l'emmène acheter de nouvelles chaussures tandis qu'il attend un appel important pour son avenir professionnel. Cette nouvelle était-elle destinée à montrer qu'il n'y a pas que le travail dans la vie? Que Célia était tout aussi importante aux yeux de son père que son travail? Encore une fois, la fin sonne chez moi comme un manque. Je n'ai pas de réponse mais peut-être est-ce tout l'intérêt du livre? Aborder simplement une étape de la vie de chacun. Les suivre et se rendre compte qu'on ne sait jamais ce qui pourra suivre et que l'important est de mener à bien ce que l'on croit bon?

Quant à Wendy & Lucy, j'ai trouvé cette nouvelle triste. La fin, notamment, même si je m'y attendais.

 

En résumé, j'ai donc trouvé qu'il y avait un côté ôde à la nature dans ces nouvelles. Un petit côté écolo que j'ai apprécié où l'auteur partage avec nous ses regrets quant à ce que l'Homme a fait de la planète.

Je n'ai pas énormément adhéré à certaines nouvelles car je n'ai pas su comprendre où elles menaient. C'est le seul reproche que je ferais au livre, peut-être simplement parce que je ne suis pas habituée aux nouvelles mais davantage aux romans : chaque fois j'attendais une vraie fin, qui ne laisse aucun doute, chaque fois je l'ai attendue pour rien. Parce que les fins de chaque nouvelle sont davantage je pense des ouvertures laissées au lecteur. Une empreinte d'espoir, un relent de solitude, qui, pour ma part, ressortent comme de l'inachevé. Cela dit, en y réfléchissant, cela montre aussi que la situation vécue par chacun des protagonistes n'est pas définitive. Cela nous laisse espérer, oui... mais cela nous laisse aussi face à l'inconnu, comme souvent dans la vie.

Ce qui est indéniable, c'est que l'auteur est très doué pour décrire des situations de vie quotidienne, avec de belles images, très bien pensées. Il sait parler au lecteur, le toucher. En tout cas, moi, il m'a touchée.

Mes préférences vont à La côte, De jeunes corps, Le cochon de lait et Wendy & Lucy, preuves qu'incompréhension ne rime pas avec aversion.

 

Petites perles stylistiques qui illustrent très bien la vie de tous les jours et constations qu'on ne peut qu'approuver  :

- "C'est pas qu'il y ait tant de différence entre la forêt et la ville, pourtant. Tu vois ce que je veux dire? Tout ça est un grand tout maintenant. Des arbres en ville, et des ordures en pleine forêt. Où elle est, la différence?" (Old Joy, page 17)

- "Qu'est-ce que la tristesse? Qu'est-ce donc sinon une vieille joie érodée?" (Old Joy, page 18)

- "Ces arbres se trouvaient là, au même endroit, côte à côte, depuis des centaines, depuis des milliers d'années. Je me suis demandé ce qu'ils pouvaient bien ressentir à se trouver ainsi enracinés. Je me suis demandé, aussi, s'ils en avaient fini par ne plus se supporter." (Old Joy, page 19)

 

-"J'appréciais le soutien de ma famille et de mes amis - cela me gardait en vie - mais dans un sens, même la gentillesse était devenue un fardeau." (La côte, page 59)

- "Les maigres bouquets de sapins qui défilaient le long de la route ne parvenaient pas à dissimuler les zones déboisées, comme foudroyées, qui se trouvaient de chaque côté, au point que je me suis demandé, comme toujours, qui les bûcherons pensaient bien pouvoir berner. Pas moi en tout cas." (La côte, page 60)

- "Nous avons dépassé une mouette qui planait au-dessus d'une falaise, parfaitement immobile, comme épinglée au point de rencontre des courants d'air froid" (La côte, page 70) -> image bien trouvée. Je me demande d'ailleurs comment font les mouettes pour rester suspendues dans les airs ainsi

- "A nos yeux, les retards représentaient une forme d'élitisme, un indice de la valeur supérieure que les gens accordaient à leur temps personnel plutôt qu'à celui des autres." (La côte, page 77) -> moi qui suis toujours en retard, j'ai trouvé cette remarque tout à fait logique alors que je ne pense pas ce genre de choses quand j'arrive en retard

- "Alissa et moi avions trop attendu. Nous avions tous les deux cultivé des jardins que nous ne partagerions jamais." (La côte, page 78)

 

- "Voilà donc à quoi menaient les surprises, se dit-il en faisant tourner son verre dans sa main, voilà le risque des gestes authentiques et nobles, un flop." (Le cochon de lait, page 116)

 

- "Au coeur de la nuit les interdits de la journée tombaient et tout devenait possible." (De jeunes corps, page 201)

 

 

Merci encore à Blog-o-book et aux éditions Albin Michel qui m'ont permis d'explorer encore davantage la littérature américaine et ses diverses formes.

 

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Nouvelles
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 19:14

http://www.decitre.fr/gi/47/9782290310847FS.gif

 

Commencé le : 30/08/2009

Terminé le : 04/09/2010

84 pages

 

Résumé de l'éditeur :

L'histoire de Maggie est celle d'une femme ordinaire de quarante-trois ans, partagée entre son travail et sa famille.
Elle a tout pour être heureuse elle aime son mari, Dan, et ses enfants, Tom et Diana. Pourtant, elle a parfois le sentiment que sa vie se déroule sans elle. Mais sa rencontre avec l'auteur de romans sentimentaux, Tamara Brook, va venir bousculer la routine et donner un nouveau souffle à sa vie... Sheila O'Flanagan nous offre ici un récit simple, optimiste et généreux.

 

Je suis tombée par hasard sur ce livre à la médiathèque et, comme le thème m'intéressait et qu'il était assez court, j'ai décidé de l'emprunter.

 

C'est un livre qui se lit très vite (ne vous fiez pas au temps que moi j'ai mis à le lire!) et qui est intéressant. Il est parfois un peu trop simple dans le texte (je ne sais pas si ça vient de l'original ou de la traduction) et l'histoire peut paraître simple elle aussi mais je pense qu'elle reflète la vie de pas mal de femmes mariées, notamment des femmes au foyer. En effet, si Maggie travaille pour un bureau de statistiques, elle occupe un poste à temps partiel. Elle se déplace en bus pour aller faire du porte à porte et recueillir des informations sur la vie de ceux qui la reçoivent mais sa vie n'est rythmée que par ces déplacements et les tâches domestiques. Aussi, même si elle aime son mari et ses enfants, elle ressent comme un manque et a l'impression de ne pas être appréciée à sa juste valeur par les siens.

 

Alors, quand elle se met à lire un livre racontant les déboires d'une femme qui s'en sort bien dans la vie, elle s'y identifie et se met à douter de sa propre félicité.

 

Ce livre illustre très bien le manque de communication qui peut s'insinuer dans un couple et qui pourrait facilement tout détruire. Il montre aussi que le fait d'exprimer ce que l'on ressent est primordial et que tout humain, quelle que soit sa situation, a besoin d'être reconnu et de recevoir quelque signe d'attention pour se sentir bien. ce n'est pas parce que l'on sait que l'on est aimé que l'on a pas besoin qu'on nous le dise ou nous le prouve.

 

Quant à moi, je suis tellement une pleurnicheuse sur tout ce qui est livre et télévision que la fin m'a tiré une petite larme!

 

challenge-ABC

N° 15/26 - Lettre "O"

Repost 0
Published by joey7lindley09 - dans Lectures - Nouvelles
commenter cet article

Je participe à...

logo.gif

 

Depuis décembre 2010, pour ma plus grande joie!

+ Membre du forum depuis le 05/12/2010

 

stars-portraits.jpg

Inscrite depuis le 21/05/2007 même si je n'ai plus trop le temps^^Mais j'espère qu'il reviendra!!!

 

Forum Livraddict : agréable et convivial!

Membre depuis le 03/11/2009

 

 

chicklitchallenge

Chick-lit challenge 2012,organisé par Evy

Echéance : le 31/12/2012

Livres lus : 0

 

Challenges Séries TV par Magda31 sur Livraddict

Du 11/11/2011 au 20/03/2012